Partagez | 
 

 Like we used to ▬ ft. Ilkwon


Try My Luck :: Gwangju, ville de mon coeur :: 북구 ✩ Buk-Gu ::  Jungoe Park
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Arai Misa
avatar



MessageSujet: Like we used to ▬ ft. Ilkwon   Mar 27 Fév - 22:26


   
ft. Ilkwon

   
Like we used to

   
   

   

 T'es pleine de regrets. Pleine de sentiments refoulés. Tu l'as toujours été. Mais ce soir un peu plus que les autres. Ce soir c'est différent. C'est pire, pas comme avant.

 Ce soir la Lune s'est levée. Tu ne sais pas quelle heure il est. Tu ne veux pas le savoir. Tu ne veux plus rien savoir. Assise au bord de ton lit, un cône tenant entre ton index et ton majeur, tu repasses le film de ta soirée dans ta tête. Elle s'est passée vite, cette soirée. Tu as travaillé, comme tu étais censé le faire. Comme tu le fais souvent, d'ailleurs. Pourtant ce soir, c'est différent. Ce soir, tu aurais souhaité que ça n'arrive pas. Tu regrettes. Le miroir face à toi te fais voir la réalité, et elle te dégoûte. Tu ne l'as jamais appréciée. Mais ce soir, tu ne te vois plus. Ce soir comme beaucoup d'autres soirs, tu te dis que c'est la dernière fois. Que tu peux vivre sans, parce que beaucoup le peuvent. Que tu n'as pas à le faire. Que tu as le choix. Puis tu réalises soudain, brutalement que ce n'est qu'un ramassis de foutaises. Ce ne sont que les paroles de ceux qui ont réellement la possibilité de mener leur vie comme ils le veulent. Toi, tu es de l'autre côté. Tu fais partie de ceux à qui l'on s'adresse avec un ton désolé. De ceux que l'on prend en pitié. Mais aussi de ceux de qui l'on passe à côté, sans se soucier. Les riches, tu es bien contente qu'ils existent. Souvent, c'est eux qui viennent te voir. Les frustrés, les violents. Ceux qui ont un problème avec eux-même. Ca, c'est quand les mecs bourrés ne sont pas de sortie. C'est quand tu as un peu de chance.

 Ce soir, ça ne va pas. Pourtant, ça n'est jamais allé. Mais ce soir, tout s'est barré. Même ta confiance s'est fait la malle, là-bas, avec ta dignité. Ce soir, tu voudrais pleurer, crier. Pour exprimer tout ton désarroi et ta peine. Pour exprimer toute cette colère au fond de toi. Tu voudrais exprimer toute ta colère à travers des perles salées, qui depuis des années ne demandent que la liberté. Mais tu les gardes prisonnières, tu les empêche de voir le jour. Tu les retiens pour que jamais elles ne connaissent le bonheur. Parce que c'est exactement ce qu'il t'arrive. Toi aussi, tu es coincée. Mais aujourd'hui, tu ne cherches même plus à t'échapper. Parce que c'est terminé. Y a longtemps que l'espoir n'existe plus. C'est un truc abstrait, que tu n'as plus effleuré depuis des années.

 Ce soir, tu as besoin d'oublier. Tu as besoin de te voiler la face. Tu as besoin de ça, pour tenir encore un peu. Tu as besoin de boire, te déchirer la gueule, jusqu'à ne plus te souvenir de ce que tu auras dis ou fais. Tu as besoin de tout lâcher. De baisser la garde. De te sentir mieux, quel qu'en soit le prix. Ce soir ça va pas, et ça ira jamais mieux. Mais tu as besoin d'avoir l'illusion que, si, bien au contraire. Et tu sais exactement qui appeler pour ça. T'es pas si mal entourée, quand t'y réfléchis. T'as les bons amis, qui sont toujours là au bon moment. Et tu sais que lui, pour rien au monde il ne manquerait le rendez-vous. Alors tu lui envoies un message, avec le programme de ce soir, et l'endroit où vous vous retrouverez. Tu lui dis aussi que t’apportera tes propres trucs, sous entendu des joints. Beaucoup, pour tenir la soirée. Tu ne sais même pas s'il y touche. Tu lui as jamais demandé. Peut-être que tu l'as fais, mais que t'étais trop déchirée pour t'en souvenir. Et peut-être que ce soir, ce sera la même chose.

 Alors tu te lèves, et tu vas t'habiller. Tu mets une jolie robe. Du noir, ça te va bien. C'est sobre. Tu passes partout, comme ça. Et ce soir, t'as pas tant envie de te faire remarquer. Il fait froid dehors, mais tu t'en fous. C'est pas la fin du monde, ça va pas t'arrêter. Tu lisses tes cheveux en quelques minutes seulement, et tu te maquilles. Tu mets du rouge sur tes lèvres, pour que quelque chose soit un peu coloré, chez toi. Puis tu enfiles ta veste, prends ton sac, sans oublier tout ce dont tu as besoin. Tu te regardes une dernière fois, tant bien que mal. Tu ne te dis pas que ça va aller. Parce que tu sais forcément comment ce sera. Tu sors de chez toi, sans même prendre la peine de fermer à clef. C'est pas comme si y avait grand chose à voler, à l'intérieur. Automatiquement, lorsque tu quittes la pièce, un mince sourire illustre ton visage. Ta soirée va pouvoir réellement commencer. Et d'une façon bien moins déplaisante.

 Tu rejoins vite l'endroit de votre rendez-vous. Tu es en avance, il n'est pas encore là. Tu vas l'attendre. Tu sais qu'il viendra. Ca ne fait aucun doute. Tu le connais. Pas si bien que ça, mais quand même. Il n'a jamais raté une soirée.  Tous les deux, vous vous réfugiez dans l'alcool. Sauf que vous le faites ensemble, et comme ça, c'est beaucoup plus cool. C'est comme si vous vous souteniez mutuellement. T'as confiance en lui, il a confiance en toi. Sauf qu'en vrai, vous vous connaissez pas sobres. Ces moments sont un peu angoissants. Tu sais pas à qui tu as affaire. Tu cherches, tu cherches. Pourtant, tu lui fais confiance. Et y a ce sentiment, cette impression qui fait que, aucun de vous n'a envie de rompre cette confiance. C'est bizarre. Mais vous êtes bizarres.

 En l'attendant, tu commandes déjà deux verres. Un pour lui, un pour toi. Comme le premier jour, quand tu lui as demandé de venir s'asseoir. C'est toi qui as payé, juste pour être sûr qu'il n'ait aucune excuse à te donner. Il n'avait pas pu refuser, et ce soir encore, il ne pourrait pas.
   
- Adrenalean 2016 pour Bazzart.
   
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Like we used to ▬ ft. Ilkwon
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Try My Luck :: Gwangju, ville de mon coeur :: 북구 ✩ Buk-Gu ::  Jungoe Park-
Sauter vers: